128 820 visites 1 visiteur

Interview de licenciés formés au club : « Fusion : la parole à Jules et Ugo »

18 juin 2020 - 12:20

Interview de licenciés formés au club : « Fusion : la parole à Jules et Ugo »

 

 

1) Nous vous laissons tout d'abord le soin de vous présenter

 

Jules : Je m’appelle Jules, j’ai 18 ans et je suis en DUT Gestion des Entreprises et des Administrations à Lyon1. Je pratique le Handball depuis 6 ans, et ça fait 5 ans que je suis au Lyon Hb. Je joue au poste de pivot, et cette année était ma 1ère en sénior. Avant ça j’ai été capitaine en -18.

 

Ugo : Je m’appelle Ugo, j’ai 19 ans et je suis en 2ème année de Licence d’Histoire à l’université Lyon 2. J’ai commencé le hand à 8 ans donc je vais entamer ma douzième année au club ! J’ai joué à plusieurs postes dans les plus petites catégories, mais j’évolue au poste d’ailier depuis les -18. Cette année était ma première année senior en tant que joueur, après avoir connu toutes les catégories depuis les -10, ce qui fait beaucoup de (très bons) souvenirs avec le Lyon Handball. En parallèle, je me suis transformé cette année en coach de l’équipe -11, une expérience géniale pour moi puisque c’est l’âge auquel j’ai commencé à pratiquer le Handball.  

Jules THOMAS

2) Comment avez-vous découvert le Handball ?

 

JT : J’ai découvert le Handball avec les performances de l’équipe de France de Handball mais aussi parce que j’ai voulu changer de sport. Je voulais me tourner vers un sport collectif avec du contact donc le choix s’est fait naturellement. De plus j’ai eu la chance de commencer dans un club proche de Lille, assez développé et qui m’a transmis les valeurs de ce sport, mais aussi la compétition et la difficulté de s’imposer dans un collectif. J’ai eu l’opportunité de faire un tournoi international en Hongrie, à Veszprém, où j’ai pu rencontrer des handballeurs de toute l’Europe réunis autour de leur passion.

 

UP : Comme ça fait longtemps, je ne me souviens plus très bien ! Même si, à l’âge de 7 ans, j’ai fait une année de Handball à la Maison des Rancy à Lyon. Cela m’avait beaucoup plus donc, l’année suivante, mes parents avaient cherché un véritable club de Handball, et le Lyon Handball est venu à nous naturellement. Douze ans après, j’y suis encore ! C’est la preuve que je me sens un peu comme chez moi au club. 

 

3) Que pensez-vous en tant que licencié du projet de fusion entre le Villeurbanne Handball et le Lyon Handball ? Qu’apportera selon vous le fait que les deux clubs s’unissent pour en constituer uniquement un seul ?

 

JT : La fusion entre le VHA et le Lyon HB est, selon moi, une excellente chose car elle va permettre à la fois aux clubs de créer une structure plus importante et plus compétitive, mais aussi de perdurer. En effet, nous savons qu’il est très difficile de gérer une association sportive aujourd’hui, que la ligue a de fortes exigences, et cette fusion nous permettra de pouvoir avancer ensemble, de faire de la métropole lyonnaise une place forte du handball national !

Proposer 2 parcours différents pour chaque joueur est très intéressant de mon point de vue, cela facilitera la cohésion d’un groupe, portée vers un même objectif, et l’épanouissement personnel.

 

UP : J’ai toujours pensé qu’il manquait à Lyon un véritable club professionnel de Handball, une équipe qui pourrait atteindre le niveau national et y performer aux côtés de Montpellier, Paris ou encore Aix-en-Provence. Le football, le rugby, le hockey… tous ces sports ont une équipe lyonnaise qui joue au haut niveau. Il ne manque plus que le Handball ! C’est pour cela que je pense que cette fusion est une excellente idée, elle constitue une étape dans l’accession à ce niveau national. Fusionner permettrait de tirer profit des meilleurs éléments de chaque “région” lyonnaise, c’est du gagnant-gagnant.

En tant que joueur (et entraîneur), je pense que cette fusion amènerait une meilleure organisation et une forte compétitivité entre les équipes. Elle résoudrait certains problèmes liés à la gestion d’une association sportive, et cela ne peut être que bénéfique pour le club. 

 

Ugo POMMERUEL

4) Quelles propositions aimeriez-vous faire aux dirigeants dans le cadre de ce projet, concernant l'animation du club, l’information des licenciés et d’autres sujets ?

 

JT : Tout d’abord, je tiens à remercier les dirigeants des 2 clubs pour avoir organisé ce projet, construit en accord avec l’aspect compétitif mais aussi l’aspect associatif. Le Handball est une grande fête et doit le rester, et cette fusion est l’occasion de partager notre passion tous ensemble.

Je pense qu’il faut développer la communication car un tel projet soulève de nombreuses incertitudes, des doutes, des incompréhensions. Chacun doit pouvoir être au courant de l’actualité, des projets à venir, pour pouvoir exprimer son avis ou faire avancer le projet à son niveau

 

UP : Ce projet, qui est en chantier depuis pas mal de temps, va permettre au club de grandir et à la métropole de se doter, je l’espère, d’équipes performantes. En tout cas, merci aux dirigeants qui font tout pour mener à bien ce projet. 

Je ne sais pas si cela rentre dans la catégorie “proposition”, mais je souhaiterais que le côté “familial” du Lyon HB soit gardé, que Clémenceau reste le lieu où tout le monde se retrouve en tribunes pour partager, discuter et suivre un bon match de Handball..  

Commentaires